Neil Gaiman et Terry Pratchett : De bons présages



    Voici un des romans conseillés par Patrick Marcel dans son guide. Il semblerait que Neil Gaiman soit un auteur phare, mais je vous avoue que je n'ai lu qu'un seul de ses romans pour le moment.

   Ici,l'ange Aziraphale  et le démon Rampa sont amis, ce qui me paraît être une belle preuve d'ouverture d'esprit, et décident de faire rater l'Apocalypse. Pourquoi? A la rigueur, il est logique qu'un ange ne souhaite pas la fin du monde, mais le démon? Et bien tout simplement, parce que si le projet d'Apocalypse (commandité par les deux camps) réussit, la Terre n'existera plus et régnera soit le paradis soit l'enfer... Or, aucun de nos deux acolytes ne veut de ça car ils aiment les humains, ou plutôt, ils aiment jouer avec.
  
   Le ton est complètement décalé, ce qui est agréable si comme moi vous n'avez pas forcément envie de lire quelque chose de réellement sérieux sur la religion. Disons que si les références sont présentes, n'importe qui peut lire ce roman et l'aimer : les croyants en tout genre comme les athées, parce qu'il ne fait pas appel à des éléments réellement spécifiques à une croyance mais à une culture. Et oui, même si on est athée, quand on est imprégné par la culture occidentale, on entend parler d'anges, de démons et tout le tintouin. On peut donc lire une histoire dans laquelle ils font partie des personnages principaux...

   Si l'humour et le second degré sont très présents, on peut aussi se régaler de nombreuses références à la musique, et au cinéma. Je veux vraiment insister sur le fait que ce roman est à lire avec beaucoup de recul et de second degré. Ne commencez pas à le dénigrer si vous êtes "sensibles" au sujet de la religion, ce roman est vraiment fait pour faire rire tout le monde et pas uniquement les athées.

Commentaires

Articles les plus consultés