L'immortel



Ce roman est la suite du Dracula de Bram Stoker par Ian Holt, un biographe de l'auteur, et Dacre Stoker, son arrière-petit-neveu. Apparemment, cette suite était prévue par l'auteur, mais je n'ai pas exploré cette piste : je sais simplement que le roman a été élaboré en grande partie d'après les notes de Stoker lui-même.

On retrouve Jonathan Harker et Van Helsing, tentant de se remettre de leur rencontre avec le terrible comte tandis que Mina est toujours sous son charme. L'image érotique du vampire est très présente dans ce roman, et se manifeste également à travers le personnage de la splendide et dangereuse Erzébet Bathory, la cousine (historique) de Dracula. Elle fait partie des personnages principaux et devient la nouvelle ennemie et cible de Harker et van Helsing, tout en pourchassant Mina. Il faut ajouter à cela la présence d'un personnage surprise...

J'ai sauté sur ce bouquin à la bibliothèque, puisque je ne pouvais de toute façon pas passer à côté d'une suite de Dracula. Je l'ai trouvé très bon comme roman : l'histoire tient debout, les personnages ne sont pas du genre creux et sans relief - surtout Mina, qui est géniale en amoureuse transie d'une créature démoniaque. Mais voilà, j'ai été très surprise par les idées que défendent les auteurs, sans savoir si elles étaient les leurs ou celles de Bram Stoker. En effet, ils rejoignent la réalité historique et Dracula est vraiment dépeint comme le comte qu'on eu à subir les roumains ; mais surtout, ils justifient presque ce qu'il a fait subir aux Ottomans, ce que je trouve totalement inacceptable. J'espère que j'ai simplement mal interprété le roman et mal "lu entre les lignes" : vous pouvez me préciser tout cela si vous avez lu ce roman ou avez l'intention de le faire. 

Cela mis à part, je vous conseille tout de même ce récit, qui vaut vraiment la peine si vous avez aimé vous plonger dans l'univers du Dracula de Stoker. La suite est très fidèle au roman original, et les personnages principaux dans l'esprit de ceux de Stoker, tout en ayant évolué et mûri. En effet, ils ne sont évidemment plus les mêmes après avoir été confrontés à Dracula et avoir perdu Lucy dans leur guerre contre le comte. On retrouve donc des personnages plus profonds, plus matures, mais surtout plus armés que jamais contre leurs ennemis, pendant que leurs relations avec eux se complexifient. En outre, le scénario lui-même réserve de très bonnes surprises...

Commentaires

Articles les plus consultés