28 mai 2015

Andreas Eschbach : En panne sèche

    Andreas Eschbach a immédiatement et durablement rejoint mes auteurs favoris avec le sublime Des milliards de tapis de cheveux. L'auteur de science-fiction allemand, ancien ingénieur aéronautique, au style d'écriture efficace et recherché, sait nous plonger dans ses futurs à la fois sombres et poétiques, comme c'est le cas pour son premier roman Des milliards de tapis de cheveux ou encore sa nouvelle Les mystères de l'univers.

    Résumé :

    Même la dernière goutte d'essence permet encore d'accélérer. 
    Et si la totalité des réserves de pétrole de la planète s'épuisait? C'est le scénario catastrophe brillamment présenté par A. Eschbach dans ce roman, qui mêle crise politique mondiale et récits de vies fortement impactées par la rupture de carburant... Markus Westermann, ingénieur allemand expatrié aux Etats-Unis, pense détenir une solution miracle, qui permettra d'extraire plus d'or noir. Son projet peut-il fonctionner? 
    En panne sèche est un roman catastrophe, qui nous amène à envisager un futur... pas si lointain.

Titre original : Ausgebrannt (2007)

Pages : 763


    Mon avis : J'ai lu ce roman l'année dernière, mes souvenirs en sont donc un peu flous... Mais si je ne me souviens pas des détails exacts, je n'ai pu oublier l'impression générale que m'a faite ce roman, que j'ai beaucoup apprécié. En panne sèche n'est pas mon favori d'Eschbach et ne risque pas de détrôner mon petit préféré Des milliards de tapis de cheveux, mais il reste un très bon roman d'anticipation, peut-être même celui qui s'attaque au futur le plus proche du nôtre parmi tous les romans du genre que j'ai pu lire. 

    Le fait que l'époque dans laquelle est ancrée le roman ne soit distante de la nôtre que de quelques années a fait que je n'ai pas ressenti ce dépaysement temporel que je recherche dans la SF. C'est pourtant le seul point que je n'ai pas apprécié. Le reste est un contexte politique plus que délicat bien présenté et développé, et basé sur une excellente documentation. L'histoire politique du pétrole est en effet détaillée dans ce roman, sans que la moindre lourdeur s'en fasse ressentir. Le principal avantage de cette rétrospective bien menée est de nous faire saisir non seulement les enjeux actuels des conflits politiques autour du pétrole, mais également les risques futurs et les crises qui devraient intervenir dans les prochaines années...
    Les amateurs de cultures orientales seront ravis en découvrant ce roman. Pour ma part, je préfère les époques plus anciennes, mais cette description des pays de la péninsule arabique et de l'Est de la Méditerranée, en plus de servir les intérêts du roman, reste un moment d'évasion plutôt agréable. Cela permet également de resituer certains conflits dans leur contexte et de les percevoir quelque peu différemment avec plus d'éléments à notre disposition pour les comprendre.

    Pour revenir au roman en lui-même, on retrouve en quelque sorte l'organisation des Milliards de tapis de cheveux ou chaque chapitre nous présente un point de vue et une époque différents. Dans ce cas également, c'est une excellente façon de brasser les différents éléments entrant en jeu dans l'histoire - et l'Histoire - en fournissant des données qu'un seul personnage n'aurait pu nous présenter.
    Quant au personnage de Markus, il est un bon prétexte a une critique acerbe de la société de consommation, qui est un sujet généralement plutôt bien exploité dans la science-fiction. (Je pense notamment à Seven, un roman dont l'action se situe intégralement dans un gigantesque centre commercial réparti sur sept étages). Sa volonté de conquérir l'Amérique se joint à certains aspects historiques pour finalement former une critique de la mondialisation. 
     Je ne dirais pas pour autant que En panne sèche est un roman engagé, car tous ces éléments sont plus destinés à cultiver le lecteur et l'encourager à mener sa propre réflexion qu'à le convaincre de quoique ce soit. Alors certes, il s'agit là d'un roman alarmiste, mais qui a le mérite de ne pas verser dans le roman catastrophe facile. 


    Lectures recommandées :
    Le dernier de son espèce et Station Solaire, du même auteur.

 

Vos réactions :

Réagir à cet article

Merci d'avance pour votre petit mot!

Et n'oubliez pas que ce blog est un lieu d'échange : partagez avec moi votre coup de cœur du moment ou je risquerais de mal le prendre! ; )