29 mai 2013

Les textes fondateurs du mythe du vampire




    On passe cette fois-ci à la collection Omnibus, qui contient elle aussi des anthologies et rappelle énormément la collection Bouquins. Ce recueil est absolument parfait, et rassemble tous les principaux (et meilleurs) romans et nouvelles qui ont créés le mythe moderne du vampire. Des exemples? Dracula, bien sûr, Carmilla, Le Vampire de Polidori, Vampire junction de S.P. Somtow, le Mal des vampires de Norman Spinrad, et beaucoup d'autres, comme une nouvelle d'E.T.A. Hoffmann, une autre d'Anne Rice et encore une de Matheson (l'auteur de Je suis une légende, qui a été magnifiquement adaptée au cinéma avec Will Smith dans le rôle de Robert Neville). Bref, que de réjouissances.

    Une petite précision : ces textes ne ressemblent pas à Twilight et compagnie et n'ont rien à voir avec des romans pour ados. Attention, je ne veux absolument pas dire que les romans pour ados sont mauvais - je pense en particulier à l'excellente série de SF de Scott Westerfield, avec les titres Uglies, Pretties, Specials, etc. Mais malheureusement, certains d'entre eux n'ont l'air que de servir les intérêts commerciaux des éditeurs et par ailleurs, j'ai la très forte impression que les auteurs font de vagues allusions au romantisme tout en ayant une idée très superficielle et "grand public" de ce genre. Au contraire, on retrouve dans ce recueil de vrais liens avec le romantisme et le roman noir, qui mêle fascination pour la mort et romance. Ces vampires-là ne sont pas des lycéens mangeurs d'animaux, mais des adultes torturés qui entretiennent des relations extrêmement ambigües avec des victimes souvent consentantes.... Ce sont des créatures à la fois séduisantes et effrayantes, comme la Shambleau de Catherine L. Moore, présente dans ce recueil.

    L'introduction est parfaite pour se mettre dans le bain, et revient sur l'évolution du mythe, qui est à l'origine présent partout dans le monde. J'aime le vampire tel qu'on le connaît aujourd'hui, mais le problème est que cette image occidentale prime sur toutes les autres et ne devrait pas faire oublier la diversité de ce personnage à travers le monde. L'auteur de l'intro/préface est Jean Marigny, qui a aussi choisi les textes et donne une bibliographie très complète à la fin, que je vous encourage très vivement à zieuter. 

Vos réactions :

Réagir à cet article

Merci d'avance pour votre petit mot!

Et n'oubliez pas que ce blog est un lieu d'échange : partagez avec moi votre coup de cœur du moment ou je risquerais de mal le prendre! ; )