11 juin 2013

Robin Hobb




     Je ne suis absolument pas une experte en fantasy, et mes connaissances se limitent à quelques auteurs. Mais je suis tombée amoureuse de Robin Hobb (de son vrai nom Margaret Lindholm) dès que j'ai commencé sa série l'Assassin royal. 



     L'univers de cette écrivaine est très riche et surprenant, et m'a totalement conquise. On se plonge dans l'histoire d'un bâtard Royal, Fitz, recueilli par son grand-père (le roi en personne) et éduqué par le maître des écuries, Burrich. Très rapidement, Fitz va être formé au métier d'assassin pour servir son roi avec la plus grande discrétion... La magie fait évidemment partie de ce monde, et se manifeste sous deux formes : l'Art, une magie dangereuse et fascinante essentiellement employée par les membres directs ou éloignés de la famille royale, et le Vif, une magie considérée comme sournoise et répugnante, qui permet de communiquer avec les animaux, de partager leurs pensées et perceptions physiques, etc. L'Art et le Vif sont comme des doubles complémentaires : si l'Art est "légitime" et respecté malgré son caractère dangereux, le Vif est considéré comme une magie dépravée et force les individus qui en sont porteurs à cacher leur pouvoir sous peine d'être exclus de la société. L'Assassin Royal est un cycle d'au moins treize volumes, mais je vous assure qu'ils se lisent très vite. On ne s'ennuie pas une seule seconde avec des personnages tous très profonds et une histoire complexe qui s'enrichit de page en page. L'émotion est également très présente et je trouve que Robin Hobb a une compréhension très fine de la psychologie humaine, que j'ai retrouvée dans tous ses romans.


    Les Aventuriers de la mer est une série parallèle à l'Assassin Royal : on retrouve ce même univers mais on s'éloigne des Six-Duchés pour se rapprocher du Désert des Pluies et des mystérieux marchands de Terrilville. Les dragons ont une place plus importante et une grande partie de l'histoire et de l'origine des anciens nous est révélée ; c'est pourquoi je vous recommande de commencer par l'Assassin Royal, histoire de "prolonger le suspense". Les vivenefs, des bateau qui s'éveillent lorsque trois générations de capitaines sont morts sur le pont, font en quelque sorte partie des personnages principaux. Vous retrouverez aussi des pirates à côté de qui Jack Sparrow ressemble bien à... une création de Walt Disney.
    

    J'ai également lu (et adoré) la série du Soldat chamane, dans laquelle j'ai retrouvé ce fameux thème de la dualité qui m'est très cher. Le héros principal est dès le départ à la frontière entre deux cultures, dont une constituée de créatures magiques, et bascule sans cesse de l'univers réel à un univers onirique, quoique la question de savoir lequel des deux univers est le réel et lequel est l'imaginaire ne trouve parfois pas de réponse. Je ne peux pas vraiment vous en dire plus, mais je trouve que ce cycle, outre une série de romans géniaux, est aussi un beau discours sur la tolérance.


    Edit : Une nouvelle série de Robin Hobb, assez récente et parallèle aux Aventuriers de la mer et à l'Assassin royal, m'est tombée entre les les mains : il s'agit du cycle Les cités des Anciens. Elle est un peu plus proche des Aventuriers de la mer dans la mesure où l'on retrouve des personnages communs aux deux cycles, mais les énigmes posées à propos des Anciens dans l'Assassin Royal trouvent également quelques réponses. On suit dans cette série le parcours de dragons de la dernière génération, qui malheureusement n'ont pas la prestance de leurs ancêtres, dont ils conservent les souvenirs. Il est donc d'autant plus insupportable pour eux de subir les moqueries et reproches des humains qu'ils savent que leur espèce leur est (a été) très supérieure. Les jeunes "marqués" du désert des Pluies accompagnent les dragons dans leur quête de la cité perdue de Kelsingra, dont le dragons rêvent depuis leur éclosion ; font aussi partie du voyage Alise, dont le mari Hest a accepté de la laisser poursuivre ses recherches sur les dragons, et son meilleur ami Sédric. Au final, le capitaine Brashen Trell (du cycle Les aventuriers de la mer) accompagne cette équipe assez surprenante le long du fleuve des Pluies, à bord de la dangereuse vivenef  Parangon...
    
    Cette série est fantastique, même si le talent de Robin Hobb pour l'écriture est moins flagrant que dans les précédentes. Je ne saurais pas vous donner d'exemple concret, mais il m'a semblé que le style était moins élaboré que d'habitude. Pour rester sur une note positive, je supplie les fans de Robin Hobb de lire ce cycle tout récent si vous en l'avez pas encore fait, dans lequel le mystère des Anciens s'épaissit malgré les quelques réponses apportées aux humains, dragons et... lecteurs!

    Je viens également d'apprendre que le cycle l'Assassin royal avait été adapté en bande dessinée. Si quelqu'un a plus d'informations à donner voire un avis, je serais curieuse de l'entendre. 

   Voilà pour Robin Hobb! Est-ce que vous connaissez cette auteure ou lisez souvent de la fantasy?

Vos réactions :

Réagir à cet article

Merci d'avance pour votre petit mot!

Et n'oubliez pas que ce blog est un lieu d'échange : partagez avec moi votre coup de cœur du moment ou je risquerais de mal le prendre! ; )