21 août 2013

Petite discussion avec une momie



    Petite discussion avec une momie est la nouvelle ouvrant le recueil éponyme, suivie par le célèbre Le Puits et le pendule, puis par le Roi Peste, qui clôt cette excellente trilogie. Comme vous le devinez, ces trois perles sont traduites par Baudelaire, apparemment tout autant que nous sous le charme des œuvres d'Edgar Poe.
    
   Cette discussion avec une momie a lieu dans le laboratoire d'un historien, qui convie plusieurs de ses collègues à l'autopsie d'une momie. Mais elle, étant loin d'être aussi morte qu'elle en a l'air, ne l'entend pas de cette façon...
     
   Le puits et le pendule (dont je vous recommande l'adaptation cinématographique par Roger 
Corman , intitulé "la chambre des tortures" en français. Roger Corman a également réalisé une version du Masque de la mort rouge) nous plonge dans l'enfer d'un homme devant choisir entre deux morts atroces : un pendule composé d'une énorme lame lacérée, ou un puits sans fond. Le dilemme est évidemment insoluble, et la torture psychologique habilement menée par le maître Poe.
      
  Dans le Roi peste, deux matelots plus que ivres décident de franchir les portes, pourtant condamnées, d'une ville désertée par la peste... Certains moments vous rappelleront certainement des passages de la Peste de Camus, par leur noirceur et la description plutôt crue des morts dans les rues. Globalement, l'histoire est racontée de façon presque comique malgré son côté dramatique, ce qui m'a évoqué certains passages de Dickens, qui aimait lui aussi incorporer à certaines scènes plutôt graves un humour qui dédramatisait presque la situation.

     Ce petit recueil a beau être insignifiant en comparaison de notre faim d'histoires fantastiques, il reste savoureux pour tous les fans de Poe.

Vos réactions :

Réagir à cet article

Merci d'avance pour votre petit mot!

Et n'oubliez pas que ce blog est un lieu d'échange : partagez avec moi votre coup de cœur du moment ou je risquerais de mal le prendre! ; )