Serge Brussolo : Le labyrhinthe de Pharaon



  Serge Brussolo est un auteur que j'ai découvert à l'adolescence avec sa série de romans Peggy Sue et les fantômes... Bien heureusement, les adultes peuvent eux aussi bénéficier du talent de cette bête d'imagination, avec toute une série de romans sans forcément d'autres rapports les uns avec les autres que leur univers sombre, leurs personnages tordus et complexes.

    Le Labyrinthe de pharaon met en scène un pharaon ambitieux, Anathotep, qui, voulant jouir dans l'au-delà de la même toute-puissance que celle dont il bénéficie dans le monde des vivants, fait appel au talentueux architecte Dakomon, doté d'un odorat extraordinaire. Pour satisfaire la demande du pharaon, Dakomon devra imaginer un tombeau inviolable, un labyrinthe dont les pistes sont des odeurs quasi-indétectables pour quiconque ne possède pas un sens olfactif exacerbé... Mais Dakomon, ayant refusé les avances trop pressantes du pharaon, se voit brutalement privé de son nez (oui, littéralement), et a très rapidement une excellente raison de se retourner contre son ancien protecteur en s'alliant au pilleur de tombes Netoub Ashra, associée à l'embaumeuse Anouna, elle aussi dotée d'un odorat sur-puissant. Anouna se retrouve donc malgré elle confrontée à de terribles dangers, puisque son odorat lui permet d'accéder au trésor funéraire de Anathotep...

    Le génie de ce roman réside dans le talent de Brussolo, grand maître de l'absurde, qui se montre une fois de plus capable de nous embarquer de force dans son univers malsain et fantastique. La chasse au trésor, pimentée par les trahisons des uns et des autres -ce qui crée des retournements de situations pour le moins surprenants- est le fil conducteur du roman, mais cela n'empêche pas Serge Brussolo d'approfondir, au fil des pages, les personnalités de ses personnages et les relations ambiguës qu'ils entretiennent.
    Le labyrinthe de pharaon possède également une qualité que nous attendons généralement d'un roman dont le cadre est situé dans une époque passée : la précision et l'exactitude de la reconstitution historique, alliée au talent de l'auteur qui a su l'embellir et faire revivre cette époque fascinante. Cet exercice est d'autant plus difficile à réaliser que l'époque abordée est connue et enflamme l'imagination d'un grand nombre de personnes, puisqu'il s'agit non seulement de perpétuer un mythe mais aussi de le renouveler, sans tomber dans la facilité de donner aux lecteurs uniquement ce qu'ils veulent.

     Fous d'histoire et fous tout court, jetez-vous sur ce roman et n'ayez pas peur de vous laisser embarquer par l'univers de Brussolo. Si l’Égypte antique n'est pas votre période favorite, Brussolo s'est aussi intéressé au moyen-âge avec deux romans appartenant au genre policier et mettant en scène le personnage de Johan de Montpéril, le Château des poisons et l'Armure de vengeance.

Commentaires

Articles les plus consultés