Savants fous



    Mon précédent article m'a rappelé cette trouvaille que j'ai faite il y a plusieurs années. Comme vous le savez, je suis une habituée de la collection Omnibus, qui contient entre autres merveilles cette anthologie de science-fiction rassemblant neuf romans et dix-sept nouvelles autour du thème du savant plus ou moins fou. Les docteurs Jeckyll, professeurs Moreau, professeur Frankenstein et collègues sont donc de la partie.

   Vous trouverez entre autres deux excellentes nouvelles de Nathaniel Hawthorne (qui tout comme Lovecraft, était un connard mais un bon écrivain). La première, La fille de Rapaccini, évoque l'histoire d'un savant fou... botaniste, dont la passion est de créer des plantes toutes plus venimeuses les unes que les autres. La deuxième, La marque sur le visage, n'est pas moins tordue : on y retrouve une fois encore un savant fou, qui lui décide de faire disparaître une "hideuse cicatrice" sur le visage de sa très belle femme. Malheureusement, son souhait ne sera pas exaucé de la manière dont il l'escomptait.

    Je n'ai que peu de souvenirs de ce bouquin, ne l'ayant lu en travers puisque je connaissais la plupart des romans présentés (comme l'Ile du Dr Moreau, Frankenstein, le Cas étrange du Dr Jeckyll et de Mr Hyde) mais je tenais à vous le présenter au cas où vous partageriez mon attrait pour les récits de science-fiction sortant de l'ordinaire. Il me semble que le propos n'est pas tant le futurisme que la portée des découvertes sur les savants eux-mêmes et leurs sujets.
    En résumé, cette anthologie rassemble les perles de la SF des XVIIIè et XIXè siècle ; je vous la conseille donc chaleureusement si vous aimez ces périodes.

Commentaires

Articles les plus consultés